• Je veut retourner chez moi.


    Loin de chez nous, sur cette terre d'exil, nous nous sentions abandonnés de tout. Aucune montagne, aucune source et aucune rivière claire et vivifiante. Souvent mon esprit était hanté par notre belle valléede la Wallowa où jadis je fut élevé. Ce pays était peuplé d'Indiens, et sa rivière était bordée de nombreux tipis, son beau lac bleu entouré de larges et vertes prairies avec des chevaux et du bétail. Du haut de ces grandes forêts, il me semble entendre l'appel de voix. Tout cela est irréel, j'ai l'impression de rêver.

    Yellow Wolf, chef Nez Percé.


  • Commentaires

    1
    visiteur_Tala
    Dimanche 21 Mai 2006 à 21:16
    J'adore ce texte,il est génial
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :