• Le Plateau et le Grand Bassin

     

    Au XIXe siècle, cette aire culturelle occupait la région comprise entre la Colombie Britannique centrale, le Nevada et l'Utah au Sud; elle traversait au nord la Ligne de Partage des Eaux continentales pour atteindre le Montana du Nord-Ouest et allait au sud jusqu'aux Montagnes Rocheuses à l'est et à la Sierra Nevada à l'ouest. La culture du Plateau dépendait en grande partie des deux grands fleuves, la Columbia et la Fraser, qui fournissaient le saumon et d'autres poissons, base vitale de l'alimentation pour la plupart des tribus riveraines. En outre, les luxuriantes vallées procuraient un abondant fourrage pour de nombreux gibiers. Cependant, au fur et à mesure qu'on descent vers le Sud, la magnitude et l'importance de ces fleuves diminuent progressivement et dans les régions maintenant appelés Utah et Névada, le "Pays de l'armoise", les déserts d'herbes et de broussailles dominent. C'est là, dans le Grand Bassin - ainsi nommé parce qu'aucun fleuve ne s'en écoulait jusqu'à la mer - que vivaient les "Digger Indians" (Indiens Fouisseurs), un peuple ingénieux, dont l'alimentation se composait essentiellement de racines et de légumes sauvages, qu'ils extrayaient du sol à l'aide d'un bâton pointu qu'ils utilisaient comme levier - d'où leur surnom. La mythologie de ces peuples reflète leur relative pauvreté et n'a pas la richesse imaginative que l'on trouve dans la plupart des autres zones culturelles. Les légendes des tribus du Grand Bassin ne sont en effet que de prosaïque histoires d'animaux, tandis que que les mythes retraçant leur origines se réduisent à l'affirmation que le monde a été mis en bon ordre par Coyote et le Loup. Les Indiens de cette région, qui étaient tous semi-nomades, comptaient au début du XIXe siècle quelque vingt-cinq tribus appartenant au moins à deux des grandes souches linguistiques - Salish et Sahaptin. C'est là que vivaient les Nez-Percés, les Walla Wallas, les Cayuses, les Umatillas, les Flatheads et les Kutenais, tribus riches en chevaux qui faisaient commerce en vendant des animaux à travers tout le pays. Beaucoup habitaient des demeures communales, compartimentées pour loger les différentes familles. Plusieurs, tels que les Nez-Percés, les Kutenais et les Flatheads utilisaient fréquemment le tipi, en particulier lors de leurs expéditions dans les Plaines. Dans cette région à prédominance non-agricole, il est rarement fait allusion aux entrailles de la terre. On y trouve par contre une profusion de mythes en rapport avec les animaux, en particulier Coyote, qui, sous l'apparence de Trickster (Farceur), est souvent décrit comme un être égoïste, cupide et rusé, montrant aux hommes - par ses maladresses et ses frasques incongrues - comment ne pas se conduire. Coyote est aussi un créateur, facette qui transparaît dans le mythe flathead où Coyote tue un géant en lui arrachant le coeur, alors que les avantages retirés à contenter les Esprits des animaux sont évoqués dans le mythe nez-percé racontant comment Castor apporta le feu à la tribu.

    Voici les principales tribus qui vivaient dans les territoires du Plateau :

    • Les Lillooets,
    • Shuswaps,
    • Thompsons,
    • Nicolas,
    • Okanagans,
    • Lakes,
    • Kutenais,
    • Kalispels,
    • Sanpoils,
    • Salishs-Columbias,
    • Yakimas,
    • Spokanes,
    • Palus,
    • Coeurs d'Alêne,
    • Flatheads,
    • Nez-Percés,
    • Cayuses,
    • Wallas Wallas,
    • Umatillas,
    • Klikitats,
    • Wishrams,
    • Teninos,
    • Molalas,
    • Klamaths,
    • Modocs.

    Et voici les principales tribus qui vivaient dans les territoires du Grand Bassin :

    • Les Shoshones de l'Est,
    • Shoshones du Nord,
    • Bannocks,
    • Paiutes du Nord,
    • Washoes,
    • Shoshones de l'Ouest,
    • Utes,
    • Paiutes du Sud,
    • Paiutes Owens Valley,
    • Kawaiisus.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :